Facebook et ses promesses addictives d’amitié

Après avoir lu le blogue de « Web Social » écrit pour malambert dans son article « Nos amis sont-ils réellement nos amis »  j’ai commencé à réfléchir dans les promesses d’amitié qui nous offre Facebook. J’ai pris la case d’une amie. Elle a 434 amis, mais je sais qu’elle est vrai contact avec 4, donc il faudrait nous exposer aux  gens pour se sentir populaire et « amical »?
Chaque fois qu’on regarde la page d’accueil de Facebook, on lisait ses promesses d’amitié « Facebook vous permet de rester en contact et d’échanger avec les personnes qui vous entourent ».  Mais, ses promesses de contact et d’échanger sont loin d’être vrais même si on connaît les détails des « amis ».
Auparavant, les gens aiment arranger petit rencontres, faire des appels, aujourd`hui on prend notre café avec l’ordinateur et avec 456 amis, même si on ne connait pas la moitié. Beau concept d’amitié!
Facebook est une fenêtre pour regarder la vie des autres depuis la commodité de notre ordinateur ou téléphone intelligent, même si ’on est dans la salle de bain!   Oui, 1/3 américains regardent son Facebook pendant ses moments privés . Cependant, nombreuses études montrent les conséquences de Facebook sur nos vies :
•    L’université de Gothhenbourg  a observé que ceux qui utilisent plus Facebook auraient tendance à avoir une plus faible estime de soi que les autres

•    L’Université d’Edinburgh Business School l’affirme : avoir trop d’amis sur Facebook causerait du stress, surtout s’ils sont issus de différents groupes .

•    Dans une récente étude menée par un psychiatre français, montre que 70% de ces accrocs sont des phobiques sociaux. Comprenez qu’ils sont tellement accrochés à leurs amis virtuels qu’ils ont du mal à tisser et entretenir des liens avec d’autres individus dans la réalité

Pou finir l’histoire de mon amie, elle est retournée à l’université pour faire ses études de deuxième cycle,  elle savait que la charge académique serait forte, donc il devrait balancer sa vie réelle et  sa vie virtuelle.  Un jour elle m’a dit : « Je crois que je dois quitter Facebook, c’est plat et c’est vraiment addictif ». Je me suis dit en moi-même « Bravo!, la première étape de désintoxication a commencé : Elle a reconnu son problème!, la désintoxication a commencé!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s